AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 It feels so good to have you around [R]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jayson Hatcher

avatar

Messages : 71

– OUIJA TABLE –
Job: Sheriff
Quote:
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: It feels so good to have you around [R]   Mar 3 Mai - 16:03

Jayson était accoudé au comptoir. Il avait une cigarette allumée dans une main et dans l’autre, le journal du jour. C’était la barmaid qui lui avait donné celui-ci quand il était entré dans le Fever. Il l’avait déjà lu le matin, mais en attendant Ripley, il fallait bien qu’il s’occupe d’une manière ou d’une autre. Il avait passé une soirée aussi éprouvante qu’ennuyeuse. Il avait encore été obligé d’assister à un de ces rendez-vous arrangé que Ripley lui faisait subir depuis quelque temps. Il s’en fichait lui de l’amour. Il se fichait complètement de vivre seul jusqu’à la fin de sa vie, entouré par quatre chiens et deux rats. Jayson inspira profondément et regarda autour de lui. Il ne pouvait même pas s’occuper à surveiller Shane Hamilton, cette barmaid qu’il avait dans sa ligne de mire depuis un bon moment, elle ne semblait pas être là ce soir. Ça l’aurait bien arrangé et fait passer le temps plus vite. Ripley allait sûrement râler, Jayson avait mis fin à son rendez-vous "romantique" une bonne trentaine de minute avant qu’à l’ordinaire. Cette Jenny, ou Mandy, ou Rosie, il ne se souvenait plus de son prénom exact, avait fini par l’endormir complètement. Elle lui avait parlé de sa vie qui était aussi passionnante qu’une partie de golf. Il avait réussi à écourter la séance avec une excuse complètement bidon : on avait besoin de lui pour un cambriolage (évidemment, il avait fait semblant de faire sonner son téléphone portable et d’être au téléphone.).

Jayson prit une nouvelle bouffée de cigarette et la jeta ensuite dans le cendrier devant-lui. Il fit un signe de main à quelques personnes qu’il connaissait de loin avec un sourire en coin. Il n’aimait pas la plupart d’entre elles, mais étant sheriff, il essayait –sans vraiment y arriver- de passer pour l’ange gardien au grand cœur. Il avait la nausée rien que d’y penser. Il avait toujours été une tête de mule associable, il n’allait tout de même pas changer de A à Z pour ressembler à son cher et tendre paternel. Jayson esquissa enfin un sourire. Après une quarantaine de minutes d’attente à relire ce journal pour la quatrième fois, Ripley entra dans le bar. Il n’avait jamais été aussi heureux de la voir. Il lui fit signe de loin et la blonde se dirigea vers lui, passant à travers la petite foule de personnes qui encombraient le Fever. C’était une habitude pour eux de se retrouver dans ce bar après les rendez-vous de Jayson et des élues de Ripley. Elle venait faire le point avec lui sur cette fabuleuse et merveilleuse soirée qu’il avait passé avec Gladisse (ou Jenny, ou Mandy, ou Rosie). L’ancienne surfeuse s’installa à côté du sheriff en quelques secondes, sous le regard insistant de Jayson qui ne la quittait pas des yeux.
« Je ne veux plus jamais la revoir. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ripley Kennard
◮ hello, i love you.
avatar

Messages : 55

– OUIJA TABLE –
Job: Mecano.
Quote:
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: It feels so good to have you around [R]   Mer 4 Mai - 0:46


« Merde ! T'es sérieuse ? Ben alors là… Dingue ! Non mais vraiment quelle salope ! »

Comme à son habitude Ripley ne mâchait pas ses mots, et les regards qui se tournèrent vers elle ne manquèrent pas de lui rappeler que tous pouvaient l'entendre. Elle pouffa dans son verre, le regard pétillant posé sur sa meilleure amie.

« Je te jure, y a des filles qui m'étonneront toujours ! »

Les deux jeunes femmes rirent de bon cœur. Si Ripley n'était pas du genre à casser du sucre sur le dos des gens, elle prenait tout de même plaisir – de temps à autres – à médire dans les dos de ceux et celles qu'elle n'appréciait pas. Pour autant on ne pouvait la traiter d'hypocrite étant donné qu'elle répétait bien volontiers les remarques faites aux personnes concernées. Elle avait appris que la vie était bien trop courte pour s'encombrer de manières inutiles. Elle n'en était pas pour autant méchante, surtout quand on considérait qu'il y avait peu de gens qu'elle n'appréciait pas. Elle était simplement honnête.

« Je dois y aller, Jayson m'attend ! »

Elle croisa le regard lourd de sous-entendus de sa meilleure amie mais l'interdit de toutes remarques en agitant sa main devant ses yeux avant de l'embrasser et de lui laisser la note à régler. Seulement quelques rues séparaient le restaurant du Fever, le bar le plus fréquenté de la ville. Elle devait y retrouver Jayson pour un petit debriefing. C'était une habitude qu'ils avaient prise, ou plutôt qu'elle avait imposée. Tout comme ces rendez-vous fréquents qu'elle lui arrangeait avec les femmes de Kentwood. Depuis qu'elle connaissait le nouveau Sherif de la ville, Ripley s'était donné pour mission de lui faire connaître l'amour. Parce qu'elle ne comprenait pas qu'on puisse voir ce sentiment comme une maladie, elle était déterminé à lui prouver qu'il avait tord sur toute la ligne. Malheureusement quand elle l'aperçu au fond de la salle, elle comprit que cette fois-ci ne serait toujours pas la bonne. Elle pesta et jura alors qu'elle se frayait un chemin vers son ami. Il lâcha son verdict alors qu'elle faisait signe au serveur et elle se laissa aller à rire. « J'avais cru comprendre oui. Sérieux Jayson sourit un peu, t'as l'air constipé là c'est pas sexy du tout ! » Franche. Vous étiez prévenus. Elle remercia l'une des serveuses qui lui avait apporté la bierre qu'elle commandait à chaque fois qu'elle venait au Fever et se laissa enfin aller à son soupir traditionnel. « Mais que va-t-on faire de toi ? » Elle se refusait à croire que Jayson ne pourrait jamais tomber amoureux. Il était inconcevable pour Ripley que l'on puisse vivre sans connaître un jour l'amour. Si elle avait déjà regretté de tomber si facilement amoureuse elle se sentait tout de même beaucoup plus chanceuse que toutes ces âmes esseulées qui ne se laissaient jamais aller à ce sentiment. Et c'était pour cette raison qu'elle mettait autant d'efforts et d'énergie pour trouver la femme parfaite pour Jayson. Il le méritait, même s'il s'évertuait à lui démontrer le contraire.

_________________
❝ life is too short to be serious ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayson Hatcher

avatar

Messages : 71

– OUIJA TABLE –
Job: Sheriff
Quote:
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: It feels so good to have you around [R]   Mer 4 Mai - 1:54

Ripley avait cette habitude d'être une personne franche. Très franche. Elle prononçait des paroles qui n'étaient, il faut bien l'avouer, pas très féminines. Mais ça, Jayson s'en fichait pas mal. Ripley, c'était la bonne amie -parce qu'il avait fini par la considérer comme telle au bout de plusieurs mois- avec qui il n'avait pas besoin de prendre de pincettes. « Il est clair qu'être sexy me changerait la vie. » Il n'avait jamais fait attention à son apparence et ce n'était pas aujourd'hui que ça allait commencer. Surtout si c'était pour faire plaisir à Ripley. Il avait toujours en lui cet esprit contradictoire qui le forçait à faire le contraire de ce qu'on lui disait de faire la plupart du temps. Un esprit un peu tordu et mesquin qui ne faisait que s'aggraver avec le temps. La seconde remarque de la demoiselle le fit soupirer. Il leva les yeux au ciel et secoua la tête. Elle avait le don pour sortir des répliques clichées qui n'avaient aucun effet sur lui. Mais vraiment, vraiment, vraiment aucun. Il inspira profondément et but une nouvelle gorgée de sa boisson. La deuxième qu'il commandait depuis qu'il était arrivé. Il se forçait toujours à modérer sa descente d'alcool. Le tout jeune sheriff ne devait pas se discréditer encore plus qu'il ne l'était déjà. « Tu savais que le chien de Moly est resté coincé dans sa machine à laver ? » Encore un prénom qu'il venait d'inventer. Jayson se souvenait juste qu'il y avait un i ou un y quelque part. Mais au fond, ce n'était pas tellement important, il n'allait jamais la revoir.

Ripley s'efforçait d'essayer de lui faire éprouver des sentiments amoureux. Une tâche qui s'avérait plutôt difficile. L'amour, à l'inverse de son amie, il n'y avait jamais cru. Le jour où il était tombé sur une citation qui disait que c'était une maladie mentale, il s'était senti revivre. Beaucoup de choses s'expliquaient, comme le mariage de ses parents ou pour parler plus généralement, tous les couples aveuglés par des hormones.
« Si les filles que tu me présentes étaient toutes comme toi, les rendez-vous seraient beaucoup plus intéressants. » Il s'était toujours demandé pourquoi Ripley n'était pas tombée amoureuse de lui. D'après ce qu'il savait d'elle, elle avait un vrai cœur d’artichaut et tombait amoureuse très facilement. Et pourquoi pas lui ? Il ne devait pas être normal, quelque chose devait sûrement cloché chez lui. Jayson n'avait rien de l'homme idéal, c'était même le contraire. Il ressemblait plus au méchant qui enlève la princesse que celui qui vient la sauver comme dans les contes de fées. Il était, comme sa mère aimait le dire, une cause perdue. Ripley n'avait pas encore renoncé, mais sa châsse à la fille parfaite n'allait jamais aboutir. Il le savait et ne voulait pas penser autrement. Il aurait mieux fallu qu'elle ne sorte pas de sa voiture le jour où ils s'étaient rencontrés et qu'elle prenne la fuite. Elle perdrait aujourd'hui moins de temps à essayer d'aboutir à quelque chose d’irréalisable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ripley Kennard
◮ hello, i love you.
avatar

Messages : 55

– OUIJA TABLE –
Job: Mecano.
Quote:
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: It feels so good to have you around [R]   Ven 6 Mai - 23:43

Ripley se souvenait comme si c'était hier de sa rencontre avec Jayson. Comment aurait-elle pu oublier ? Si elle était une excellente conductrice juchée sur sa moto, il en était tout autre derrière un volant, et Jayson avait subi ses piètres capacités de manœuvre. Pour sa défense elle conduisait à ce moment là une vieille berline dont elle ne connaissait pas encore bien les dimensions et elle aurait juré que Jayson était également en tords. Evidemment elle avait évité d'évoquer cette pensée à voix haute, il était bien assez agressif et de mauvaise humeur comme ça. Et qui aurait cru que des mois plus tard ils se retrouveraient tous les deux au Fever à boire un verre, en amis. Sûrement pas Jayson qui se chargeait bien souvent de lui rappeler à quel point il haïssait la Terre entière. Mais à force de détermination et de volonté, la jeune femme avait réussi à se faire sa place dans la vie du Sherif taciturne et peu loquace. Elle n'en était pas peu fière et se faisait un plaisir de le mentionner aussi souvent que possible à Jayson. « Pauvre bête. » Lâcha-t-elle simplement sans que l'on sache vraiment si elle parlait du chien de Moly – qui au passage s'appelait Lucy -, de Lucy elle-même ou de Jayson. Peut-être était-ce des trois à la fois.

« C'est quand même dommage, c'est une chic fille. » Une chic fille oui, mais si elle voulait être honnête Ripley aurait avoué qu'elle n'avait rien en commun avec Jayson et n'était clairement pas de la même trempe que le Sherif. Mais quand elle s'était mise à la recherche de l'âme sœur de Jay elle avait du se rendre à l'évidence, à Kentwood le marché n'était pas très étendu, elle avait donc du faire des concessions. Elle buvait sa bière à petite gorgée alors que son regard balayait la clientèle du Fever. Elle s'était rendue compte que passer son temps à chercher l'amour pour son ami l'empêchait de tomber elle-même amoureuse du premier venu, et c'était finalement une belle bouffée d'air frais. Parce que si elle prônait l'amour sous toutes ses formes, elle était las d'avoir le cœur brisé et commençait à penser qu'aimer de si nombreuses fois ne voulait pas dire qu'elle trouverait un jour le bon. « Ne crois pas ça ! » Répliqua-t-elle vivement à la remarque de Jayson. « Je t'assure, en rendez-vous galant je suis sûrement tout aussi ennuyeuse que ces filles, peut-être même plus ! Je ne te souhaite pas de le vivre un jour. » Ce qui de toute façon ne se produirait jamais puisqu'il était absolument in-envisageable qu'elle et Jayson s'offrent un dîner aux chandelles. Cette perspective même lui arracha un rire sonore et elle eu bien des peines à retrouver son calme. « Je pense que si j'étais aussi intéressante que tu le dis, je ne serais pas célibataire à l'heure actuelle. » Finit-elle par lâcher avec sarcasme, une trace de déception dans la voix.

_________________
❝ life is too short to be serious ❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It feels so good to have you around [R]   

Revenir en haut Aller en bas
 
It feels so good to have you around [R]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ozalee ★ « Feels so good being bad »
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» Good Morning, Good morning we talked the whole night through
» Good morning, sunshine. [Hiro Shima]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VOODOO TOWN ✜ do you believe in magic ? :: KENTWOOD. :: ✎ SMOKY ALLEY. :: Fever.-
Sauter vers: