AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CHASING HER; IKE&BO.

Aller en bas 
AuteurMessage
Bo Banks
GOLDEN ♦ They'll name a city after us.
avatar

Messages : 66
Age : 31

– OUIJA TABLE –
Job: Propriétaire du Fever.
Quote: Most people have a harder time letting themselves love then finding someone to love them.
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: CHASING HER; IKE&BO.   Jeu 28 Avr - 13:11


    Un appel, deux appels, trois appels. 'Vous êtes bien sur le répondeur d'Ike, laissez un message, je vous rappellerais! ' Bo bouillonnait. Où est-ce que cette inconsciente pouvait bien être encore ? Il passait son temps à la traquer. Depuis cette histoire de meurtre, il gardait un oeil encore plus attentif sur sa petite sœur, et bien sûr Ike Chapelle. Elles étaient toutes deux au goût du meurtrier. Blondes, et mignonnes. C'est pour ça que chaque heure, il envoyait un texto à chacune pour savoir ce qu'elles faisaient, où elles étaient. Il savait très bien que ça les énerverait mais il préférait les énerver que les voir se faire tuer d'une manière horrible. Une fois de plus, il laissait un message sur son répondeur. Le quatrième de la journée. Il était à son bar, et il commençait à faire nuit. Ne pas avoir de nouvelles d'Ike le rendait fou. Il s'inventait des scénarios, tous plus fous les uns que les autres. Peut-être bien qu'elle était dans les bras d'un quelconque mec. Non, il ne fallait pas qu'il commence à s'énerver pour une histoire de jalousie. Il préférait penser à la sécurité de la belle blonde, plutôt que de tout ramener à sa personne. Ce soir était un soir où tout le monde avait décidé de venir voir le match de football américain au bar. Le Fever était rempli de personnes fiévreuses, criant à en cracher les poumons, buvant comme des porcs, ramenant de l'argent au patron. Les trois serveurs se débrouillaient tous seuls, alors il laissa le bar dans leurs mains.
    Claquant la porte de son pick-up, il démarra le moteur puis rappela une autre fois Ike. Pas de réponse. Il marmonna un instant, puis démarra en trombe. En une trentaine de minutes, il fit le tour de la ville. Il entra dans chaque bar, frappa aux portes de ses amies, jusqu'à que enfin, une de ses amies cracha le morceau. Apparemment, Ike avait décidé de jouer à Sherlock Holmes. Il avait eu des doutes, mais c'était bien officiel, elle était folle. Oui, madame se trimballait seule dans la forêt à l'heure où les prédateurs sexuels s'éclataient dans les bois. Il allait aller la chercher, et elle allait en prendre pour son grade. A croire qu'elle voulait se faire tuer. Il s'arma d'une lampe à pile, se gara près de la clairière, puis commença à explorer les bois.
    Même s'il n'était pas un trouillard, il avait quand même une boule au fond de l'estomac. Il s'imaginait que derrière chaque arbre se trouvait le meurtrier prêt à lui faire la peau. Enfin, il n'était pas une femme, mais il était plutôt mignon dans son genre. Mh, pensa-t-il j'aime bien me complimenter. Cette pensée le fit sourire. Éclairant les alentours, il se rendit compte qu'il était un peu perdu. Puis dans un dernier espoir de retrouver Ike, il cria.

    « Ike, bordel de merde, t'es où ? » Il y eut un bruit bizarre derrière des buissons, et Bo pointa sa lampe dessus. Lui qui croyait aux esprits, il était pas dans la merde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ike Chapelle
OFF TRACKTurn on your heart.
avatar

Messages : 251

– OUIJA TABLE –
Job: Gérante du Spells & Fire.
Quote: Whatever others do, we don't follow. The smoke has settled in our eyes. Again.
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: CHASING HER; IKE&BO.   Jeu 28 Avr - 21:33

« Merde ! » Ne regardant pas où elle mettait les pieds, la jeune femme venait de buter contre une racine et avait plongé tête la première dans un buisson. Se relevant presque aussitôt, la lèvre fendue et la joue griffée par les ronces elle se dit qu'elle devait avoir l'air d'une vagabonde, ses cheveux entremêlés et peuplés de feuilles qu'elle secoua vivement. Elle ne savait pas trop bien ce qu'elle cherchait ni même ce qu'elle faisait là. Plus tôt dans la journée, après avoir relu pour la énième fois l'un des articles traitant des meurtres elle s'était décidé à aller enquêter de son côté. Puisque la police ne semblait faire aucun progrès et qu'elle détestait savoir les habitants de Kentwood victime d'un monstre, elle avait pris la décision de s'en charger elle-même.

Elle n'était pas naïve, elle savait qu'elle ne résoudrait pas l'affaire seule et sûrement pas en une nuit. Elle savait aussi que les forces de l'ordre avaient déjà ratissé les alentours et en particulier la forêt, mais elle s'entêtait. Elle avait cuisiné Raylan pour avoir plus de détails sur les preuves trouvés et les pistes suivies et était même parvenue à lui soutirer quelques informations utiles. Elle lui avait assuré pouvoir les aider, qu'un regard neuf leur serait utile. Il semblait encore hésiter, elle allait lui en fournir la preuve. Elle parcourait donc les bois de la ville depuis plusieurs heures maintenant, son regard furetant la moindre parcelle carrée de terre et de feuilles. Son portable ne cessait de vibrer dans sa poche. Inutile d'y jeter un œil elle savait qui la harcelait. Elle savait que Bo devait être en état de panique intense, bouffé par l'inquiétude mais elle était bien trop absorbée par sa tâche pour y prêter attention. Alors que la nuit commençait à tomber elle jura une nouvelle fois, réalisant qu'elle n'avait pas prévu de quoi éclairer son chemin. Elle n'avait plus qu'à faire marche arrière. S'éclairant comme elle le pouvait avec son téléphone elle se dirigea à tâtons dans la direction par laquelle elle était venue.
« Il y a quelqu'un ? » S'hasarda-t-elle à demander quand elle entendit un craquement non loin d'elle. Stupide, réalisa-t-elle trop tard. Si un psychopathe se cachait dans l'ombre il n'allait sûrement pas répondre, et elle venait justement de lui indiquer sa position. Elle sentit cette présence se rapprocher, et alors que sa main droite se crispait, prête à frapper le premier qui s'avancerait vers elle, celle de gauche se resserra sur une amulette dont elle se séparait rarement. Elle se retourna brusquement et lâcha un cri de surprise suivi d'une flopé de jurons dont la plupart restaient inconnus au commun des mortels. « Fait chier Bo' ! Tu as de la chance que je sois pas armée, tu serais entrain de te vider de ton sang à l'heure qu'il est ! » Malgré sa colère passagère, surtout du à la peur qu'elle venait de ressentir, la jeune femme était plutôt rassurée de le voir ici et son corps se détendit un peu sans pour autant qu'elle ne cesse d'être à l'affût du moindre bruit suspect. « Je peux savoir ce que tu fous ici ? Tu me suis maintenant ? »

_________________

Falling down, to a different world somehow.
Falling down, can't someone help me out. I'm gonna
wait until you're gone. I'm gonna stay inside my world.
Let's pretend nothings wrong.
Hold me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bo Banks
GOLDEN ♦ They'll name a city after us.
avatar

Messages : 66
Age : 31

– OUIJA TABLE –
Job: Propriétaire du Fever.
Quote: Most people have a harder time letting themselves love then finding someone to love them.
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: CHASING HER; IKE&BO.   Jeu 28 Avr - 23:58

« Fait chier Bo' ! Tu as de la chance que je sois pas armée, tu serais entrain de te vider de ton sang à l'heure qu'il est ! » Bo sursauta intensément, avant de reprendre son souffle. Non, il ne ressemblait pas à un petit garçon apeuré. Il brandissait juste sa lampe torche comme si elle était une sorte d'arme qui réussirait à terroriser l'adversaire. « Je peux savoir ce que tu fous ici ? Tu me suis maintenant ? » Ike, vivante, devant lui. Un instant, il fut rassuré. Puis pointant la lampe torche sur son visage, en insistant pour qu'elle soit éblouie, il remarqua ses blessures sur ce visage si parfait. Il s'approcha rapidement, et l'examina, touchant ses blessures. La colère bouillonait en lui, il avait juste envie de l'attacher, de la mettre sur son épaule et de la ramener chez elle.
« Putain, tu t'es battue avec un raton-laveur ou quoi ? » Son visage s'illumina d'un sourire sarcastique. « Et apparemment, il a gagné. » Puis détournant son attention du visage de son amie, il se rappela pourquoi il était là. Pour l'engueuler. « T'es qu'une sale folle, Ike ! T'as quoi dans la tête, sérieux ? » Son visage se parait d'une moue contrariée. Il en avait marre, il avait l'impression d'être le seul être conscient du danger dans cette ville. Tous des fous, prêt à se faire égorger. « Ça t'amuse de secouer ton joli petit cul dans la forêt en pleine nuit ? T'as des envies suicidaires que je connais pas ? Viens, on rentre. » Il agrippa avec force son poignet. Elle résista, et craignant de lui faire mal, il la lâcha. Marmonnant dans sa barbe, il resta à la fixer. C'était quoi son problème à elle ? Est-ce qu'elle avait au moins remarqué qu'il était la seule personne à la chercher, voire la traquer ? Un merci n'aurait pas été de trop. Les bois étaient noirs à cette heure-ci. Il devait être vingt et une heure. Le vent soufflait légèrement. Bo enleva sa veste et la mit sur les épaules d'Ike, qui affichait cet air renfrognée si adorable. « T'es mignonne, Ike. Mais lâche l'affaire. Tu crois quoi, que tu vas arrêter ce psychopathe toute seule ? Peut-être grâce à la force de ton sex-appeal ? » Bo souriait, doucement. A travers de chacune de ses phrases, se cachait un compliment. Bon, les jurons à côté les effaçait, mais ca partait d'un bon sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ike Chapelle
OFF TRACKTurn on your heart.
avatar

Messages : 251

– OUIJA TABLE –
Job: Gérante du Spells & Fire.
Quote: Whatever others do, we don't follow. The smoke has settled in our eyes. Again.
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: CHASING HER; IKE&BO.   Sam 30 Avr - 14:57

Ike savait pertinemment que son comportement était puéril et surtout inconscient. Elle savait que sa mère lui aurait botté l'arrière train si elle l'avait trouvé là. Mais à dire vrai elle s'en moquait royalement. Après tout elle avait vingt-trois ans, elle était en mesure de prendre elle-même des décisions, quels que soient les dangers qu'elles impliqueraient. Ce n'était pas pur désir de jouer au grand frisson, de se prendre pour une détective, Ike voulait sincèrement aider la police à mettre un terme à ses meurtres. Elle aimait bien trop sa ville et les habitants pour laisser ce cauchemar continuer sans lever le petit doigt. Et elle ne supportait pas quelqu'un se mette en travers son chemin. « Lâche moi Bo ! » Pesta-t-elle en dégageant son poignet de l'étreinte de son ami. Elle savait qu'il ne lui voulait aucun mal, qu'au contraire il s'inquiétait pour elle. Mais elle détestait ça. Elle détestait qu'on veille sur elle. Sans doute parce que celui qui le faisait le mieux l'avait quitté il y a bien longtemps et qu'un comportement protecteur de la part d'autrui ne faisait que renforcer le spectre de son père dont elle avait déjà bien du mal à se défaire.

Elle hésita un instant à tourner les talons et s'enfuir en courant, Bo aurait eu bien du mal à la retrouver entre les arbres et la nuit qui tombait, mais elle conclu que ce n'était sans doute pas la solution la plus mature et jura alors qu'elle abdiquait. C'était décidé, pour se venger elle serait de mauvaise foi. Bon d'accord ce n'était pas vraiment à elle de se venger dans cette situation, mais peu importe.
« Franchement Bo ça me dépasse... Que des filles puissent coucher avec toi alors que tu te comportes comme un parfait con, ça reste un grand mystère pour moi ! » Cracha-t-elle entre ses dents en levant les yeux au ciel. Elle mentait, c'était clair. Elle comprenait parfaitement ces filles et parfois même les jalousait, en silence. Elle resserra contre elle les pans de la veste en cuir de son ami, respirant cette odeur qui lui était si familière. « Qui ou quoi que ce soit qui s'en prend aux habitants de Kentwood je veux qu'on le trouve, je veux qu'il paie. » Avoua-t-elle abruptement en croisant le regard de Bo. « Je ne supporte pas l'idée qu'il puisse s'en prendre impunément à nous. Et s'il tuait ma soeur ? Ou la tienne ? » Non, elle refusait qu'une telle chose se produise, et elle ferait tout ce qu'elle pourrait pour l'en empêcher. Quitte à se mettre volontairement dans la ligne de mire de ce monstre pour le faire sortir de sa cachette. Si c'était ce qu'il fallait pour qu'il sorte de l'ombre alors elle le ferait, sans hésiter. Et elle attendant de son meilleur ami qu'il comprenne ce besoin qu'elle avait, et surtout qu'il lui vienne en aide plutôt que de la sermonner à tout bout de champ.

_________________

Falling down, to a different world somehow.
Falling down, can't someone help me out. I'm gonna
wait until you're gone. I'm gonna stay inside my world.
Let's pretend nothings wrong.
Hold me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bo Banks
GOLDEN ♦ They'll name a city after us.
avatar

Messages : 66
Age : 31

– OUIJA TABLE –
Job: Propriétaire du Fever.
Quote: Most people have a harder time letting themselves love then finding someone to love them.
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: CHASING HER; IKE&BO.   Dim 1 Mai - 15:23

« Franchement Bo ça me dépasse... Que des filles puissent coucher avec toi alors que tu te comportes comme un parfait con, ça reste un grand mystère pour moi ! » Ike pouvait être une sale peste quand elle le voulait. Il la connaissait depuis une dizaine d'années et elle ne s'était jamais fait marcher sur les pieds. C'est en partie une des raisons pour laquelle il l'admirait. Elle était forte malgré ce qu'elle avait traversée, délicate d'un autre côté. Elle était différente. Une perle rare, à laquelle Bo faisait particulièrement attention. Pour seule réponse à sa réflexion désobligeante, Bo haussa un sourcil. Il était habitué à ses piques, les tolérait en général, sauf bien sûr si elle s'en prenait à sa dignité d'homme. Mais là, c'était quotidien, il se faisait traiter de con. « Qui ou quoi que ce soit qui s'en prend aux habitants de Kentwood je veux qu'on le trouve, je veux qu'il paie. » Et voilà, elle repartait dans ses délires de vengeance. Bo connaissait Ike beaucoup trop. Il savait que tant qu'elle n'aurait pas trouvé le coupable, elle serait obsédée par cette histoire. « Je ne supporte pas l'idée qu'il puisse s'en prendre impunément à nous. Et s'il tuait ma soeur ? Ou la tienne ? » Cette simple idée lui donnait des frissons. Mais il était toujours en colère après elle. Elle n'envisageait pas la possibilité de se faire tuer, elle.

« Et toi, tu y as pensé ? Et si toi, tu te faisais tuer ? Tu crois que ça ferait quoi aux gens à qui tu comptes ? Tu crois que ta soeur ferait quoi ? Tu crois que JE ferais quoi ? » Okay, peut être que ça ressemblait à une déclaration, mais ce n'en était pas une. Enfin presque. Ike savait très bien qu'elle avait une emprise sur Bo, une chose inexplicable. Tous deux s'attirait comme se rejetait. La ville entière attendait à ce qu'ils se mettent ensemble. Mais c'était bien plus compliqué que ça. Bo ne savait que penser, ni ressentir. Au fur et à mesure qu'il réfléchissait, il se rendait compte que tout cela ne servait à rien. Il n'arriverait jamais à arrêter cette tête de mule dans sa quête de justice. Alors le seul moyen de vérifier qu'elle était saine et sauve, était de l'aider. « Bon. Même si je pense que tu t'embarques dans un truc super dangereux, je sais que je dois me résigner à t'arrêter. » Il lui offrit un sourire pour la rassurer. « La seule façon de t'arrêter serait de t'enfermer dans ma cave, d'ailleurs. » Il scruta les environs, pointant sa lampe un peu partout. A se disputer, il en avait oublié qu'il se trouvait dans une forêt effrayante et glauque. Il ravala sa peur, et fixa droit dans les yeux la belle blonde qui frissonnait légèrement. « T'es sûr que tu veux pas continuer tes recherches, demain ? » Il fronça les sourcils et scruta sa montre. « Il est un peu tard. Tu veux venir boire un café chez moi ou tu t'évertues à explorer la forêt dans le noir, sans lampe torche ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ike Chapelle
OFF TRACKTurn on your heart.
avatar

Messages : 251

– OUIJA TABLE –
Job: Gérante du Spells & Fire.
Quote: Whatever others do, we don't follow. The smoke has settled in our eyes. Again.
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: CHASING HER; IKE&BO.   Mar 3 Mai - 22:49

Ike s'en foutait royalement de sa propre vie. Elle n'était pas suicidaire mais entre la vie de sa sœur et la sienne elle n'aurait jamais hésité une seule seconde. Et c'est ce qu'elle était sur le point de répliquer à Bo avant de se raviser. Ce n'était pas une bonne idée, il en serait d'autant plus furax et elle en prendrait une nouvelle fois pour son grade, ce qu'elle voulait éviter autant que possible. Qu'il lui passe un savon parce qu'il s'était inquiéter, soit, mais qu'il se défoule sur elle le reste de la soirée, non merci. Elle ravala donc ses répliques acerbes et grommela comme une gamine frustrée de n'avoir obtenu ce qu'elle voulait. Passant ses bras dans les manches bien trop grandes de la veste en cuir de Bo elle fit disparaître sa moue boudeuse en étirant ses lèvres d'un sourire complice. Elle balaya les alentours du regard et haussa les épaules. C'est vrai qu'il était stupide de s'obstiner, dans quelques minutes ils n'y verraient plus rien et ce n'était pas la ridicule torche de Bo qui les aiderait dans leur quête. C'est bon t'as gagné… Elle croisa son regard et alors que le sourire du jeune homme s'élargissait elle compléta. Pour cette fois seulement !

Rebroussant chemin ils revinrent rapidement à l'aurait de la forêt et rejoignirent l'habitacle du pick-up. Ike prit place, tournant doucement le visage vers la vitre pour fixer l'horizon laissant s'installer un silence inhabituel entre les deux jeunes gens. Les secondes s'égrainèrent lentement avant qu'elle ne remarque que Bo n'avait pas esquissé un geste pour démarrer. Il la connaissait tellement bien que ça en devenait presque effrayant. Ike le savait, il n'allait pas démarrer tant qu'elle n'aurait pas avoué ce qui lui pesait.
« Ça va faire dix ans… » Finit-elle par lâcher d'une voix sourde, la gorge nouée. Si son visage ne laissait rien transparaître, en elle c'était un tout autre combat. Ceux qui ne connaissaient pas Ike n'auraient pu détecter le trouble qui s'emparait d'elle, mais Bo la connaissait par cœur. Elle se mordilla la lèvre. « La semaine prochaine, ça fera dix ans qu'il est mort. » Son père. Dix ans s'étaient passées depuis son décès. Dix longues années durant lesquelles Ike avait appris à vivre avec cette absence et cette lancinante douleur. La plupart du temps elle parvenait à penser à lui sans que l'envie de pleurer et de détruire tout ce qui se trouvait sur son passage ne s'empare d'elle. Mais lorsque cette date anniversaire approchait elle perdait complètement pied et se retrouvait comme cette gamine de treize ans à qui sa mère venait d'apprendre la mort de celui qui comptait le plus pour elle… Elle réussi enfin à croiser le regard de son meilleur ami et se sentit tellement égoïste. Lui n'avait perdu sa mère que récemment et voilà qu'elle venait pleurer un ancien fantôme. « Je suis désolée... » Souffla-t-elle en se calant contre le dossier et en détournant de nouveau le regard vers la fenêtre. En plus de se sentir minable, la jeune femme se sentait faible et vulnérable, sentiment qu'elle détestait plus que tout.

_________________

Falling down, to a different world somehow.
Falling down, can't someone help me out. I'm gonna
wait until you're gone. I'm gonna stay inside my world.
Let's pretend nothings wrong.
Hold me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bo Banks
GOLDEN ♦ They'll name a city after us.
avatar

Messages : 66
Age : 31

– OUIJA TABLE –
Job: Propriétaire du Fever.
Quote: Most people have a harder time letting themselves love then finding someone to love them.
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: CHASING HER; IKE&BO.   Mer 4 Mai - 19:12

« Ça va faire dix ans… » Immédiatement, il sut de quoi elle parlait. Le père d'Ike avait disparu il y a une dizaine d'années, peu avant qu'il ne la rencontre. Il ne le sut qu'après qu'il se soit côtoyé pendant quelques années. Dès qu'Ike abordait le sujet de son père, toute force s'échappait d'elle. Elle semblait si délicate, si perdue. Un côté d'elle se découvrait, et c'était certainement son plus beau profil. Bo ne pouvait s'empêcher de fondre, et de vouloir la réconforter. Son côté sauveur le poussait à la prendre dans ses bras. Il n'osa pas. « La semaine prochaine, ça fera dix ans qu'il est mort. » Il pouvait sentir sa douleur, comme si il la ressentait. « Je suis désolée... » Il se rendit compte alors que cet estomac serré, cette boule dans la gorge, cette envie de pleurer, et ces mains tremblantes n'étaient autre qu'une réaction physiologique à la mort de sa mère. Les nerfs de Bo étaient à vif à cet instant précis. Il détestait se savoir vulnérable devant Ike.

Il avait toujours été le plus fort de sa maisonnée. Il montrait rarement ses faiblesses, car pour lui, la première personne qui les verrait, serait prête à les utiliser contre lui. C'était un réflexe protecteur. Sa mère avait disparu l'été dernier. Il se rappelait de chaque seconde de son déclin: l'annonce de son cancer, sa phase terminale, les larmes de sa sœur, la disparition progressive de sa mère, l'enterrement si douloureux. Un torrent de douleur s'écoula en lui, et il serra les mâchoires pour empêcher les larmes de couler le long de ses joues. Il voulait se montrer fort devant sa meilleure amie, qui savait pourtant très bien à quel point il était affecté par sa mort. Ike avait été la seule autorisée à le voir verser des larmes à l'enterrement. Elle avait été d'une grande aide, d'une amitié sans faille, d'une tendresse incompréhensible. Bo ravala sa douleur un instant, en voyant Ike se renfermer sur elle-même. C'était bien ce qu'il voulait empêcher.
« Tu n'as pas à être désolée, Ike. Ma mère est partie, ton père n'est plus là. On sait tous les deux à quel point ça fait mal ... » Il laissa un silence flotter quelques instants, avant d'ouvrir ses bras à Ike. « Viens là, qu'on compense nos peines. » Il lui offrit un sourire des plus sincères. Le spectre de sa mère flottait dans sa mémoire. Comme le moment où sa mère lui avait clairement dit qu'Ike était probablement la femme de sa vie. Bo se rappelait avoir fixé dans les yeux sa meilleure amie qui rougissait, et il ressentit un frisson incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ike Chapelle
OFF TRACKTurn on your heart.
avatar

Messages : 251

– OUIJA TABLE –
Job: Gérante du Spells & Fire.
Quote: Whatever others do, we don't follow. The smoke has settled in our eyes. Again.
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: CHASING HER; IKE&BO.   Sam 7 Mai - 1:04

C'était presque automatiquement que Ike était venue se réfugier dans les bras de Bo. Elle y avait trouvé si souvent la sécurité et l'apaisement tant recherché qu'elle n'hésitait désormais plus. Peu lui importait l'ambiguïté que pouvait avoir leur relation, dans ces moments là, simples mais vrais, elle comprenait toute l'ampleur du lien qui s'était tissé entre eux au fil des années. Elle détestait se sentir dépendant – en dehors des membres de sa famille – mais elle devait reconnaître que c'était ce sentiment qui s'emparait d'elle alors qu'elle se blottissait dans les bras de son meilleur ami. Elle avait besoin de lui, de sa force et de son amour pour ne pas perdre pied. Elle chancelait si souvent, elle angoissait tellement à l'idée de perdre à nouveau un être cher, qu'elle avait besoin de Bo pour la retenir et l'empêcher de tomber.

Ils restèrent de longues minutes enlacés, dans un silence qui traduisait toutes les blessures encore vives qu'ils ne parvenaient pas à panser. Ils avaient toujours su, depuis les débuts de leur amitié, qu'ils pourraient compter sur l'autre à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Rien n'avait changé, et rien ne changerait.
« Je suis désolée. » Répéta-t-elle. Mais cette fois-ci ce n'était plus pour la même chose. Elle se redressa pour re-installer dans son siège et ferma quelques secondes ses yeux rougis par les pleurs. « Que tu aies du venir jusqu'ici pour me chercher. J'imagine que ce n'était pas ce que tu avais prévu pour ta soirée. » Elle se garda bien de lui demander s'il avait rendez-vous avec une quelconque conquête sans saveur ni personnalité, ravala sa jalousie et retrouva sa fierté alors qu'elle étendait ses longues jambes devant elle, ne se gênant pas pour poser ses bottes terreuses sur le tableau de bord en sachant pertinemment ce qu'elle risquait en faisant ça. La Ike de tous les jours était de retour, le regard assuré et un sourire de défi ourlant ses lèvres. Elle s'était laissé aller, s'était montré vulnérable quelques instants, mais n'allait certainement pas se morfondre toute la nuit. Elle tourna le visage vers Bo, son sourire s'élargissant un peu plus. « Alors tu le démarres ton carrosse ou on passe la nuit ici ? Non parce que premièrement tes sièges ne sont pas confortable, et deuxièmement j'aurais bien envie d'une tequila ! »

_________________

Falling down, to a different world somehow.
Falling down, can't someone help me out. I'm gonna
wait until you're gone. I'm gonna stay inside my world.
Let's pretend nothings wrong.
Hold me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bo Banks
GOLDEN ♦ They'll name a city after us.
avatar

Messages : 66
Age : 31

– OUIJA TABLE –
Job: Propriétaire du Fever.
Quote: Most people have a harder time letting themselves love then finding someone to love them.
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: CHASING HER; IKE&BO.   Mar 10 Mai - 22:03

Ike savait pertinemment qu'elle pouvait compter sur lui. Il serait toujours là pour la soutenir, la rattraper dans ses bourdes, la protéger, lui porter un amour infini. Elle ne connaissait pas encore cette dernière option. Bo n'était pas du tout prêt à le lui avouer. « Je suis désolée. » N'en avait-elle pas marre de s'excuser ? C'est comme si elle s'excusait d'avoir partagé une faiblesse avec son meilleur ami. Bo était prêt à tout accepter de sa part – sauf bien sûr le fait qu'elle lui présente ses conquêtes. Il n'ignorait pas le fait qu'elle était une femme magnifique – ce qui attirait particulièrement les hommes de la région. Il préférait ne pas connaître le nombre d'hommes avec qui elle avait couché – c'était de l'ignorance pertinente, car la colère et la jalousie pourrait lui arriver en pleine figure. Il préférait ne pas y penser, plutôt rêver qu'un jour, elle tomberait dans ses bras, lui promettant qu'elle n'avait connu meilleur homme que lui. Oui, c'était un côté romantique que l'on ne connaissait pas chez Bo. Le jour où il serait prêt à faire son 'coming-out', la femme qu'il aura choisi aurait bien de la chance. « Que tu aies du venir jusqu'ici pour me chercher. J'imagine que ce n'était pas ce que tu avais prévu pour ta soirée. » Bo eut un large sourire. Ike était la petite étincelle qui enflammait sa routine, ce petit truc qui sortait de l'ordinaire. Son piment, si ce n'est pour dire dans d'autres termes romantiques et baveux, sa raison de vivre, la raison pour laquelle il se levait le matin. Elle lui avait redonné le goût de vivre après la disparition de sa mère – dont il était si proche. Elle trouvait toujours des choses farfelues (néanmoins drôles et amusantes) à faire. « Ne t'inquiètes pas pour moi. Tu m'occupes, il faut dire. Sans toi, je serais sûrement en train de séparer deux ivrognes qui se taperaient dessus car ils n'étaient pas d'accord sur le titre de la chanson qui passe à la radio. » Le bruit de ses bottes résonna dans sa tête. Il lui lança un regard noir, puis poussa ses pieds crasseux du tableau de bord. Et voilà, Ike la provocatrice revenait en force. Et elle ne choisissait pas la meilleure approche. La voiture de Bo était son petit bébé à lui, sa seule réelle passion, un moyen de décompresser. « Wow wow wow ! Ike, je te promets, tu refais ça, j'ouvre la portière et je te jette dehors, toi et tes bottes dégueulasses. Tu sais très bien qu'on ne rigole pas avec la propreté de mon pick-up. » Il la gratifia d'un sourire obligeant, et démarra la voiture alors qu'elle lui lançait une pique qu'il attendait depuis le début. « Alors tu le démarres ton carrosse ou on passe la nuit ici ? Non parce que premièrement tes sièges ne sont pas confortable, et deuxièmement j'aurais bien envie d'une tequila ! » La petite peste. Ses sièges étaient parfaitement confortables. Si Bo en avait l'occasion, il pourrait vivre dans sa voiture. Il frappa d'un coup sec la cuisse de la jeune femme, histoire de l'énerver un peu. « C'est moi qui paie ! Laisse-moi juste faire un tour au bar, il faut que je règle deux-trois trucs avec Lowell. Puis on peut aller se poser près du lac ensuite ? » La soirée commençait plutôt bien: il avait réussi à la raisonner, et maintenant, ils allaient pratiquer leur activité favorite, boire jusqu'à ne plus avoir soif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHASING HER; IKE&BO.   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHASING HER; IKE&BO.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chasing the Dragon [TERMINE]
» bo hyung ☣ chasing kites
» Litzy & Kephren Ձ Chasing the sun
» hakimova e. teresa + i'm forever chasing after time but everybody dies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VOODOO TOWN ✜ do you believe in magic ? :: AROUND THE CITY. :: ✎ FORÊT.-
Sauter vers: