AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 BONUS – Informations supplémentaires et utiles au RP.

Aller en bas 
AuteurMessage
Ike Chapelle
OFF TRACKTurn on your heart.
avatar

Messages : 251

– OUIJA TABLE –
Job: Gérante du Spells & Fire.
Quote: Whatever others do, we don't follow. The smoke has settled in our eyes. Again.
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: BONUS – Informations supplémentaires et utiles au RP.   Mar 26 Avr - 18:12


Le vaudou (ou voodoo)

Le vaudou ("dieux") est un culte animiste originaire de l'ancien royaume du Dahomey (Afrique de l'Ouest). Il est toujours largement répandu au Bénin et au Togo, comme dans le célébre marché des féticheurs à Lomé. Le vaudou correspond au culte yoruba des Orishas. À partir du XVIIe s., les esclaves originaires de cette région d'Afrique répandirent le culte vaudou aux Antilles et en Amérique. On le retrouve donc sous différentes formes à Cuba, en Haïti, au Brésil ou encore aux États-Unis, et surtout en Louisiane.

Au sommet du panthéon vaudou figure Mawu, Dieu suprême qui règne sur les autres dieux. Le panthéon vaudou est fait d'une multitude de Lwas, qui sont des esprits, ou dieux inférieurs, pouvant entrer en communication et même collaborer avec les humains.

Pour faciliter les mises en relation avec les esprits, ou bien comme offrandes, sont utilisés des "gris-gris" objets sacrés de toutes formes.

Les envoûtements et autres aspects sombres du vaudou sont les plus connus, entre autres les petites poupées piquées par des aiguilles.

Les rituels sont pratiqués par des femmes, les voodoo-queens, comme par exemple la fameuse danse, nue, dans un cimetière, avec un serpent, symbole de la vie.

L’Eglise Catholique, très présente en Louisiane pour des raisons historiques évidentes (présences françaises et espagnoles), n’est généralement pas très partisane de ce genre de cérémonies, mais la frontière entre les cultes semble moins évidentes en Louisiane. D’ailleurs les praticiens vaudous sont persuadés d’être de bons catholiques.

Certaines cérémonies se déroulent dans les bayous (comme pour la Saint-Jean par exemple), mais les cimetières sont parfois agités à la nuit tombée.


_________________

Falling down, to a different world somehow.
Falling down, can't someone help me out. I'm gonna
wait until you're gone. I'm gonna stay inside my world.
Let's pretend nothings wrong.
Hold me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ike Chapelle
OFF TRACKTurn on your heart.
avatar

Messages : 251

– OUIJA TABLE –
Job: Gérante du Spells & Fire.
Quote: Whatever others do, we don't follow. The smoke has settled in our eyes. Again.
Frankly, I don't give a damn.:

MessageSujet: Re: BONUS – Informations supplémentaires et utiles au RP.   Mar 26 Avr - 18:36

Les Cadiens (ou Cajuns)

Les "Cajuns" désigne une population plus large que les descendants des Acadiens. La plupart des descendants de francophones européens de l'« Acadie du Sud », du sud-ouest de la Louisiane, se disent Cadiens, que leurs ancêtres soient venus de l'« Acadie du nord », du Québec, d'Haïti, directement de la France, ou même de pays non francophones comme l'Espagne. Le terme créole, quant à lui, désigne aujourd'hui généralement ou bien les descendants d'Africains établis en Louisiane sous le régime français, ou bien l'aristocratie de la Nouvelle-Orléans.

Les Cadiens n'étaient pas les premiers francophones à s'installer en Louisiane. La Louisiane était une colonie française, découverte en 1684. À la fin du XVIIe siècle, des francophones venant de Normandie, de Bretagne, et des environs de Paris se sont installés en Louisiane. Ces réfugiés (les Cadiens) se sont ajoutés aux Louisianais francophones déjà présents et qui venaient du Québec actuel ou de France. Vinrent s'ajouter un bon nombre de réfugiés de Saint-Domingue pendant la révolte des esclaves qui mena à la création de l'État d'Haïti. D'autres groupes (colons espagnols, immigrants allemands et italiens) se sont graduellement assimilés au groupe culturel des Cadiens.

MUSIQUE CADIENNE : La musique cadienne est une forme de musique francophone traditionnelle de Louisiane aux influences multiples mais beaucoup d'influence africaine créole. Elle est encore vivante et chantée en français, même si la pression anglophone est grande.

Le zydeco, ou parfois « zaricot », est une musique traditionnelle apparentée, au rythme plus syncopé, incorporant plus d'influences africaines, de musique soul, rhythm 'n' blues et blues. Le terme provient du titre d'une chanson, "Les Haricots sont pas salés", une sorte de blues pour désigner que les temps sont durs du fait qu'on n'a même pas de la couenne à mettre avec les haricots. Ses plus dignes représentants sont: l'accordéoniste Clifton Chenier ou encore Boozoo Chavis.

A VOIR ET ÉCOUTER


_________________

Falling down, to a different world somehow.
Falling down, can't someone help me out. I'm gonna
wait until you're gone. I'm gonna stay inside my world.
Let's pretend nothings wrong.
Hold me now.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BONUS – Informations supplémentaires et utiles au RP.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des informations suplémentaires et un miracle [Pv: Iris Fullers]
» Qu'avez vous acheté dans le magasin LOTRO ?
» La véritable histoire de Pâques + bonus
» Bonus of BM
» INFORMATIONS INEDITES ! UN MESSAGE SPECIAL POUR TOUS LES NOUVEAUX CONVERTIS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VOODOO TOWN ✜ do you believe in magic ? :: ADMINSITRATION. :: ✎ RULES & STORY.-
Sauter vers: